Bug - voie navigable

Contrairement à la Warta et à l’Oder, mais tout comme la Vistule, le Bug est une rivière au cours tourmenté. Il est rempli de bancs de sable, d’écueils rocheux, de hauts fonds, et il faut à chaque instant chercher un passage entre les îlots, lesquels sont parfois très grands. Les gorges du Bug sont très belles : la rivière serpente, accélère, cisèle patiemment de hautes berges difficiles à escalader. Dans les méandres, on trouve de nombreuses plages de sable. Les berges s’étendent sur des kilomètres, encombrées de grands arbres abattus par les castors. La description qui suit présente uniquement les 200 kilomètres du cours du Bug situé en territoire polonais. Elle ne traite pas des 200 kilomètres parcourus par la rivière en Ukraine, ni des 363 kilomètres où elle sert de frontière entre la Pologne, l’Ukraine et la Biélorussie. N’oubliez pas que la navigation sur le Bug en amont de Niemirów, c’est-à-dire sur le tronçon servant de frontière, est impossible ou difficile, car à hauteur de Terespol et Brest, le Bug traverse la zone du fort biélorusse de Brest.